Devenir un vampire

La croyance populaire

Pour ce qui est des croyances populaires, on s’accordait à penser que les suicidés et les homosexuels deviendraient des vampires à leur mort. Les premiers risquent de devenir vampire car ils ont osé disposer de leur corps qui pourtant ne leur appartient pas. En effet, pour la religion chrétienne, le corps ne nous appartient pas, il nous est prêté par Dieu, cd qui fait du suicide un acte d’offense majeure avec cette horrible conséquence de revenir en tant que vampire et d’errer sans fin. Pour les homosexuels, ils sont rejetés par l’Eglise et sont donc voués corps et âme à Satan. Ce sont des excommuniés et c’est donc leur prix à payer pour leur pêcher. C’est croyance existe depuis très longtemps car déjà en Grèce antique, les cadavres de suicidés avaient la tête tranché et étaient brûlées pour que leurs âmes ne viennent tourmenter les vivants.

Les personnes accusées de sorcellerie pouvaient aussi craindre de revenir en tant que vampire. Encore un bon prétexte pour les brûlés vifs. Il n’était vraiment pas conseillé d’être sorcier au temps jadis ! :)

Pour les roumains, très croyants au sujet des vampires, un bébé pouvait naître strigod (le vampire local). Une femme ayant bu de l’eau impure mêlée à de la salive démoniaque accouche d’un enfant vampire ou encore, une femme enceinte qui est sortie, nue-tête, de nuit et qui a rencontré le Diable qui lui a placé une coiffe rouge pareille à la sienne a des soucis à se faire.
Toujours en Roumanie, les personnes risquant de devenir strigod à leur mort étaient les maudits, les excommuniés (encore eux les pauvres), les géotiens (sorciers), les enfants morts non baptisés, les personnes mortes subitement  les pendus et les noyés. Ajoutons à cela, les cadavres sur lequel un chat ou un chien était passé et les personnes qui se sont faits voler leur ombre (!?) et la liste est complète. On se demande presque si tout le monde ne risque pas de devenir strigod là-bas.

La morsure

Ces demoiselles portent la marque classique d’une morsure au cou infligée par Dracula dans Du sang pour Dracula.

Daniel BALDWIN (dans Vampires) se fait mordre le bras par une vampire. Mais il tiendra tout le long du film sans se transformer !!

C’est la règle fondamentale pour risquer de devenir un vampire. Beaucoup de films se contentent de cela. Citons par exemple Blade, il suffit d’être mordu et, dans quelques jours, voire quelques heures, la transformation s’opérera. Mais ce film n’est, bien sûr, pas le seul à agir comme cela. Vampires, avec James WOOD, nous applique le même principe. Il rajoute une chose: la personne qui est entre la vie et la mort peut voir dans ses délires ce que fait le vampire qui l’a mordu. Elle est branchée avec lui comme par des pensées télépathiques. Pour revenir sur Blade, la transformation en vampire peut ne pas réussir et la personne se retrouve alors dans un état de vrai mort-vivant du style goule, pas beau à voir. Ce sera le cas de l’ex-petit ami de l’héroïne. Un dernier exemple avec Une nuit en enfer ou, lorsque l’on se fait tuer par un vampire, on « renaît » après un certain laps de temps en tant que vampire. Mais dans le film, il y a des grosses invraisemblances car la période « d’incubation » est différente entre divers personnages clés du film.

Boire le sang du vampire

Mina renonçant à sa vie charnelle. Dracula, son bien-aimé, s’entaille alors la poitrine.

Mina boit le sang de Dracula après lui en avoir également pris.

Ainsi, vous pouvez le voir dans Dracula de FF COPOLLA ou le vampire s’entaille volontairement la poitrine pour que Mina le rejoigne dans l’obscurité de son monde. C’est aussi flagrant dans Entretien avec un vampire où Lestat vide presque entièrement de son sang Louis et où celui-ci, au bord de la mort, se décide à boire le sang de Lestat dégoulinant de son bras entaillé. C’est tout à fait normal que ces deux films aient adopté cette règle car cela permet de comprendre que les héros ont fait le choix de devenir vampire et qu’ainsi ils en subissent les conséquences. Louis pouvait refuser mais il a accepté Bien sûr, plus tard dans le film, il le regrettera.

Cette seconde règle n’est pas souvent respectée. Cela dépend du rôle des vampires dans l’histoire. S’il n’a qu’un rôle d’ennemi impitoyable et sanguinaire, si on ne s’intéresse pas à sa vie, la 2ème règle est alors souvent oubliée. En réalité, on considère généralement que Bram STOCKER a instauré les vraies règles originales. Mais pour comme règle, on se sent l’envie de les transgresser et tant que cela ne nuit pas à l’histoire, ce sera toujours pardonnable.

Lestat vide Louis de presque tout son sang. A bord de l’agonie, il lui laisse le choix de mourir ou de vivre en tant que vampire. Mais pour cela, il doit boire de son sang. Louis choisit de vivre enfin, il doit d’abord passer par un moment douloureux: la mort de son corps pour ensuite renaître en tant que vampire !

Naître vampire

Le livre Ames perdues donne une autre façon de devenir vampire. Il faut qu’un vampire mette enceinte une femme humaine. L’enfant en naissant tuera sa mère car il l’aura en quelque sorte mangé de l’intérieur: hum, sympa non ? Blade parle aussi de ce principe de naître vampire puisque certains vampires sont des sang pur et d’autres sont devenus vampires comme Deacon Frost du film.

Le virus

C’est aussi un moyen de transformer les habitants d’une ville en suceurs de sang. C’est un peu ce qui est censé être arrivé pour notre seul survivant du livre Je suis une légende. Le film Le régne des ténèbres illustre le même fléau. C est en croyant avoir trouvé un remède contre le SIDA qu’il découvre qu’il a fabriqué un virus transformant les gens en vampires. Dans Les fils des ténèbres, l’héroïne découvre également que c’est une sorte de virus qui rend son fils adoptif malade et ayant besoin de sang pour survivre. On se rapproche ici de cette maladie rare qu’est la porphyrie.

La malédiction ou la possession

Dracula de FF COPOLLA est encore un bon exemple. Ayant perdu sa bien-aimée alors qu’il était à la guerre, Dracula se met à renier Dieu qui le punit en le faisant devenir un vampire. Les vampires de la série Buffy contre les vampires sont censés être des démons qui prennent possession de corps d’humains morts.

Le comte Dracula se retournant contre Dieu ! Il plante son épée dans la croix sacrée qui se met à saigner. Dracula cueille du sang dans le calice et boit en disant: « le sang est la vie ! »